Lizi Cascile – Sur le Divan

109041920.jpg

Résumé : 

Ça n’aurait dû être qu’une parenthèse, une histoire d’un soir… L’obscurité règne sur le vécu de la jeune Lorelei. Perdue à force de se cacher, elle n’hésite pas à tromper sa meilleure amie au sujet de son état. Traumatisée, complètement à la dérive, elle se cherche dans ses souvenirs et un quotidien qu’elle subit. David, ce beau tatoueur au passé trouble semble déjà la connaître. Du moins, c’est ce qu’il croit. Alors que sa vie n’est qu’addictions en tout genre l’amenant dans la tourmente, désormais, c’est elle qui l’obsède. Qui sont ces deux patients que le psy tente d’apprivoiser séance après séance ? Entre vieux démons et lourds secrets, c’est sur le divan que tout sera révélé…                                          

L’auteur : Lizi Cascili est une nouvelle auteure de Passion Editions, une maison d’édition qui a le vent en poupe, « Sur le Divan » est son premier roman. Elle est toujours en train d’écrire et prépare avec Aïvy Frog, une nouvelle série érotique baptisée « Pandemonium ».

Mon avis : 

J’attendais le premier roman de Lizi Cascile avec impatience, j’étais tombée in love de la couverture et le résumé me paraissait plus qu’intéressant. C’est donc tout naturellement que je l’ai précommandé sur notre chère plate-forme Amazon. Amazon qui m’a évidemment livré avec quelques jours de retard par rapport à la date prévue d’envoi.

Étant allée chez le psychiatre pendant une courte période car trop réservée en classe, j’avoue que je redoutais le côté psy de même qu’il m’intriguait.

Poussée par ma curiosité, j’ai commencé à lire « Sur le divan – Juste une parenthèse » de Lizi Cascile, une nouvelle auteure qui nous emmène dans un univers fascinant.

On rentre dans l’univers « psy » dès qu’on voit les chapitres commençant par « Séance… », chacun d’eux représentant une séance chez le psy, personnage emblématique sinon essentiel de ce roman, c’est grâce à lui que nos personnages principaux vont se retrouver sur son divan à essayer d’extérioriser ce qui les rongent de l’intérieur.

Ce livre est composé de trois parties, la première partie se concentre sur Lorelei, une jeune femme qui cache un lourd et pénible secret, on fera la connaissance de sa colocataire et sa plus proche amie Kiera ainsi que de Denis, le petit-ami de celle-ci. On la retrouvera chez John, son psy et petit à petit elle sortira de sa coquille et on apprendra certaines choses sur ce qu’elle cache au fond d’elle et qui l’empêche d’avancer. Entre scènes du quotidien et séances chez le psy, elle fera la rencontre dans un de ses pires moments de David qui l’aidera et c’est à partir de ce moment que « juste une parenthèse » prendra tout son sens. Depuis sa rencontre avec David, ces deux êtres se retrouveront liés tel le fil du destin.

David arrivera-t’il à  briser les défenses que Lorelei s’est érigée ? Pour elle, il est prêt à tout affronter et on découvrira le lien qui les unit grâce à la seconde partie ou David nous raconte son histoire.

C’est la partie que j’ai préférée, les séances chez le même psy que Lorelei nous permettent de combler les manques qui nous permettent de voir le bout du tunnel et de comprendre les souffrances, la peur qu’a dû surmonter Lorelei. C’est à partir de la fameuse séance 15 que petit à petit tout se met en place comme les pièces d’un puzzle.

L’histoire de Lorelei et David se construit au fil des séances, la troisième partie est très touchante et vient d’une personne très intelligente (je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler) qui leur permettra d’affronter les obstacles qui se dressent encore devant eux.

Un magnifique talent d’écrivain, une plume fluide, une histoire très bien conçue, certaines phrases m’ont beaucoup marquées et touchées jusqu’à me faire verser des larmes tellement l’auteur fait preuve de finesse dans le choix de ses mots.

À partir de la partie sur « David », je n’ai pas vu le temps passer que j’arrivais à la fin.

Une magnifique histoire empreinte d’émotions, de sensibilité, de réflexions, de décisions et une question : « Arriveront-ils à s’affranchir du passé pour vivre enfin leur amour ?

Merci à Lizi pour cette magnifique parenthèse qui nous offrent un beau moment d’émotion et d’espoir !

« Noi siamo Infinito » d’Alessio Bernabei m’a accompagné tout le long de ma lecture et me rappelle par « l’infini », l’histoire de Lorelei et David. 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s