Linda Lael Miller – L’aîné des McKettrick (McKettrick 4)

22399903

Résumé : 

Amérique, 1888.
Le matin de son mariage, Lorelei découvre son fiancé dans les bras d’une servante. Pleine de chagrin et de colère, elle brûle sa robe de mariée en place publique sans se soucier du scandale et refuse de se marier en dépit des objurgations de son père, le juge Fellows, qui menace de la faire enfermer. Jamais, au grand jamais, elle n’épousera cet individu sans vergogne.
Le même jour, Holt McKettrick arrive en ville : son ami Gabe vient d’y être arrêté pour meurtre et condamné à mort après un procès hâtif. Certain de son innocence, il est venu trouver le juge, qu’il soupçonne de corruption, et tombe sur Lorelei. Stupéfait et fasciné par la fougue de cette jeune femme rebelle, Holt lui propose son aide. Sans se douter qu’elle est la fille de l’homme qui va bientôt se révéler son pire ennemi.

L’auteur : 

Après cinq ans passés dans le désert d’Arizona où elle élevait des chevaux, Linda Lael Miller est revenue vivre à Spokane, dans l’Etat de Washington, où elle est née. C’est dans ces cadres grandioses de l’Ouest américain qu’elle place ses personnages, des héros aux tempéraments forts et impétueux à l’image de la nature sauvage qui les entoure.

Mon avis : 

J’adore Linda Lael Miller, une auteure qui fait voyager ses lecteurs au pays des cow-boys.

J’ai donc commencé à lire la série des McKettricks et j’ai eu quelques mauvaises surprises.

Après avoir fait des recherches sur le site officiel de l’auteur, j’apprends non sans surprise que le tome 1 sortit par Harlequin correspond en fait au tome 4 dans la version originale.

Je trouve dommage qu’Harlequin n’ai pas sorti les autres tomes, ce n’est pas la seule maison d’édition à sortir des livres d’une série dans le désordre mais ce serait mieux qu’il le mentionne sur leur site au lieu de marquer que c’est le tome 1.

Après avoir lu quelques chapitres, je m’aperçois qu’il y a pas mal d’incohérences, de fautes d’orthographes, de mots qui ne veulent rien dire, bref la traduction et la correction laisse plus qu’à désirer ce qui est assez étonnant de la part d’Harlequin. S’ils le rééditent, j’espère qu’ils ne sortiront pas cette version mais une corrigée et améliorée.

Ma lecture a été un peu gâchée par ces problèmes, autant je peux passer sur quelques fautes, autant là ça a été dur.

L’histoire se passe en 1888, Lorelei, fille du juge Fellows, découvre son futur mari dans les bras d’une servante. Faisant fi du quand dira-t-on, elle brûle sa robe de mariée en place publique devant les yeux d’Holt McKettrick. Tout juste arrivé en ville pour innocenter son ami Gabe qui a été accusé de meurtre, il tombe sur Lorelei. Lorelei, traité comme un objet par son père qui ne pense qu’à son image de respectabilité, compte partir loin de celui-ci et de son emprise sur sa vie.

Fasciné par le tempérament de la jeune femme et sa répartie, Holt McKettrick l’aidera à rejoindre son ranch qui se trouve être dans un piteux état.

Des embûches les emmèneront à faire un long périple ensemble ce qui leur laissera le temps de s’apprivoiser. Ils iront jusqu’à convoyer un troupeau de vaches dans des conditions extrêmes, allant jusqu’à devoir affronter des Comanches.

Le juge Fellows à toute autorité sur la ville mais que cache-t-il exactement ?

Je suis assez mitigé sur ma lecture, je ne suis pas fan de l’époque western et il a fallu que j’arrive à plus de la moitié du livre pour apprécier l’histoire.

Contrairement à d’autres livres comme les Historiques d’Harlequin, j’ai trouvé que l’histoire s’étirait en longueur ce qui peut faire abandonner le livre en cours de route.

Il y a quand même des points positifs, le caractère très affirmé de Lorelei qui n’hésite pas à dire tout haut ce qu’elle pense même devant la gent masculine. Holt McKettrick qui ne sait pas comment se comporter devant Lorelei et qui se montre abrupt avec elle, ne comprenant pas pourquoi elle ne veut pas retourner chez son père et mener la vie dont elle était habituée.

Si vous voulez lire ce livre, je vous conseille de finir l’histoire car c’est après le milieu du livre que tout s’enchaîne et on retrouve l’action qu’il nous manquait au début.

Un roman à l’eau de rose au temps des cow-boys et des indiens !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s