Kate Furnivall – La concubine russe (The Russian concubine 1)

29243228

Résumé :

Chine, 1928. Chassée de sa Russie natale par les bolcheviques, la belle Valentina s’est réfugiée avec sa fille Lydia à Junchow, au nord de la Chine. Elles tentent de survivre, aristocrates mais ruinées, méprisées par toute la colonie occidentale de la ville. Très vite, Lydia devient un pickpocket hors pair, mais l’un de ses vols tourne mal. Condamnée à mort, elle est sauvée in extremis par un mystérieux Chinois, Chang An Lo, qui vit dans la clandestinité depuis son adhésion au Parti communiste. Entre eux naît une passion irrésistible, forcément impossible : tout les sépare. Mais les deux amants prennent tous les risques, au péril de leurs vies. Lydia devra alors choisir entre son amour impossible pour un fugitif consumé par ses idéaux et la fuite en Russie pour y retrouver ses racines…

Première parution par Calmann-Lévy sous le titre « Le Jade et le rubis ».

L’auteur :

Kate Furnivall est née au pays de Galles de parents danois et russes. Elle vit au Devon avec son mari et ses deux enfants. La Concubine russe, son premier roman, tiré de l histoire de sa propre mère, est un best-seller international.

Mon avis :

Coup de cœur pour le premier livre de Kate Furnivall publié par les éditions Charleston,                     un bijou à petit prix qui nous fait voyager de la Russie à la Chine sans qu’on voie le temps passer !

Inspiré par l’histoire personnelle de la mère de Kate Furnivall, au travers de son premier roman, l’auteure nous fait découvrir l’histoire de la famille Friis.

Tout commence en décembre 1917, dans la campagne sibérienne. Enfermés dans des wagons à bestiaux, une famille d’aristocrates danois, Jen Friis, Valentina, sa femme et Lydia, leur petite fille, se retrouvent persécutés par les bolchéviques après la fin du règne des Romanov.

De multiples épreuves attendent Valentina et sa fille pour prendre un nouveau départ.

Onze ans plus tard, en 1928, à Junchow, en Chine.
Lydia, maintenant âgée de quinze ans, joue les pickpockets auprès des étrangers pour subvenir à ses besoins et ceux de sa mère.

Malgré son expérience et sa méfiance, son dernier vol tourne mal et prise au piège, Lydia ne s’en échappera que grâce à l’aide d’un jeune chinois.

De la campagne sibérienne aux ruelles chinoises de la concession internationale, plongez dans une histoire captivante où les rebondissements s’enchaînent sous la plume fluide de Kate Furnivall.

Entre mélange de faits réels et de fiction, l’auteure raconte avec talent l’histoire méconnue des réfugiés russes et nous fait découvrir un autre aspect de la Chine.

Kate Furnivall nous entraîne dans une histoire captivante, mêlée de rebondissements où le lecteur se prend au jeu et n’a qu’un seul but, découvrir le destin de nos héros plongés dans la tourmente de la Chine divisée.

Une histoire d’amour impossible dans un pays en pleine tourmente.
Entre amour et idéaux, quel sera le choix de Lydia ?

On aime :

  • Apprendre des faits historiques méconnus (pas dans les programmes scolaires) tout au long de l’histoire.
  • La fluidité de l’écriture de Kate Furnivall, la manière de nous raconter l’histoire de Lydia.
  • Les descriptions de la Chine, de la Russie avec l’impression d’y être.
  • Les événements qui s’enchaînent tout en étant parfaitement intégrés dans le roman.
  • Le mystère du passé de la famille Friis/Ivanova dévoilé au fil des chapitres.
  • L’histoire d’amour impossible entre une fille aristocrate (ruinée) et un communiste.
  • Le format poche pratique pour l’emporter partout et son prix accessible.

On aime moins :

  • C’est une série, il y a une préquelle et un tome 2, chaque livre peut se lire indépendamment des autres mais j’aurais aimé qu’une maison d’édition traduise les autres tomes.

 

Publicités

2 réflexions sur “Kate Furnivall – La concubine russe (The Russian concubine 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s