Le secret d’un cow-boy de Linda Lael Miller (Parable, Montana 6)

9782280333696

Sixième et dernier tome de « Parable, Montana ».

C’est Landry, frère de Zane vu dans le tome précédent qui termine cette série.

C’est mon livre préféré de cette saga, notamment parce que j’ai enfin trouvé l’univers cow-boy que je recherchais depuis le premier tome.

Résumé :

Si Landry Sutton a accepté de revenir à Three Trees, petite ville du Montana, c’est uniquement parce que son frère lui a demandé de venir l’aider à s’occuper du ranch qu’ils ont acheté ensemble. Hors de question pour Landry de s’y éterniser : la vie de cow-boy, très peu pour lui. Il n’a qu’une hâte, retrouver son costume de brillant homme d’affaires et les gratte-ciel de Chicago. Enfin, jusqu’à sa rencontre avec Ria Manning, une jeune veuve à la beauté flamboyante et au tempérament explosif. Landry a beau lui avoir littéralement sauvé la vie, la jeune femme ne lui en semble pas reconnaissante le moins du monde, et prend même un malin plaisir à le provoquer. Malgré le fait qu’elle le fasse systématiquement sortir de ses gonds – ou peut-être à cause de cela –, Ria occupe bientôt ses pensées de jour… comme de nuit. Mais comment pourrait-il avouer ses sentiments à une jeune femme qui, manifestement, le déteste cordialement ?

L’auteur :

Après cinq ans passés dans le désert d’Arizona où elle élevait des chevaux, Linda Lael Miller est revenue vivre à Spokane, dans l’Etat de Washington, où elle est née. C’est dans ces cadres grandioses de l’Ouest américain qu’elle place ses personnages, des héros aux tempéraments forts et impétueux à l’image de la nature sauvage qui les entoure.

Mon avis :

Landry, c’est l’homme d’affaire qui a bien réussi sa vie.

Cela fait presque un an qu’il habite à Hangman’s Ranch, un ranch dont il partage la moitié avec son frère mais il se sent toujours comme un étranger, vu comme un riche venu jouer à l’apprenti cow-boy.

Dès le premier chapitre, Linda Lael Miller nous fait rentrer dans l’univers cow-boy avec Landry qui se fait éjecter du bronco qu’il essaye tant bien que mal de dompter en vue de participer à un rodéo.

Ria Manning est venue à Parable pour commencer une nouvelle vie et faire le deuil de son mari.

Pépiniériste et voisine de Landry, elle vit dans un petit cottage où elle gère ses plantations.

L’élément qui déclenchera une prise de contact et le début d’une relation sera l’élevage de bisons de Landry ; ceux-ci ayant la fâcheuse manie de faire un petit tour dans les plates-bandes de Ria, piétinant tout sur leur passage.

Aucun des deux ne voulant avouer leur tort, leur première rencontre sera électrique.

Un seul baiser et Landry sait que Ria est attiré par lui mais ne veut pas l’admettre.

Il comprend qu’elle est toujours affectée par la mort de son mari et qu’il aura du mal face à un fantôme.

Qu’à cela ne tienne, il lui lance un défi, l’accompagner à un rodéo annuel.

Celle-ci accepte de passer la soirée avec lui.

Entre temps, Quinn, la fille de sa sœur Meredith débarque chez sa tante avec Bones, un chien.

Sa mère l’ayant inscrite contre son gré dans une colonie de vacances, elle a décidé de fuguer rejoindre Ria.

Contente de retrouver sa nièce et de n’être plus seule, Ria trouve un compromis avec Meredith pour que Quinn puisse rester chez elle quelques mois. Meredith étant en plein conflit avec son travail et sa fille, accepte afin de pouvoir régler ses problèmes.

La relation entre Landry et Ria se mettra doucement en place grâce à l’aide des personnages secondaires notamment Highbridge qui viendra leur donner un coup de pouce.

Quant à Ria et Landry, ils devront tous les deux faire face à leur famille pour pouvoir tirer un trait définitif sur leur passé.

Dans ce dernier roman, on en apprend davantage sur le passé familial de Zane et Landry.

Linda Lael Miller nous offre un dernier tome où l’on retrouve tout ce qu’on a aimé dans les tomes précédents. Par contre, il est dommage qu’une fois ensemble, leur relation s’enchaîne trop vite, c’est l’inconvénient que l’on retrouve dans tous les tomes de Parable, Montana.

La relation entre les personnages met du temps à s’installer, ce ne serait pas embêtant si une fois passé cette étape, tout s’accélère et on arrive à la fin.

Ces livres sont relativement courts et manquent d’événements pour pimenter le récit.

On reste sur notre faim, l’auteur ne nous laisse pas découvrir petit à petit leur relation et c’est dommage.

On aime :

  • L’univers cow-boy tant attendu.
  • Les évènements cocasses.
  • Highbridge, un personnage haut en couleur.
  • Les descriptions si authentiques qu’on a l’impression d’être au cœur du Montana.
  • Retrouver ce qu’on a aimé des tomes précédents.

On aime moins :

  • La relation entre Ria et Landry qui une fois mise en place va beaucoup trop vite.

Des scènes drôles, des personnages hauts en couleur et un univers cow-boy qui font passer un bon moment ! 

Une histoire attachante où l’on retrouve tous les ingrédients qui font le charme de l’univers de Linda Lael Miller  !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s