Les Lionnes de Venise de Mireille Calmel

CV-LIONNES-DE-VENISE_T1-658x1024.jpg

Résumé : 

Quand désir et pouvoir côtoient le plus intrigant des mystères.

Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627.

Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.                                                                                                                                                                
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.                                                                                                                                                                 
Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu.

Après le succès de sa série sur Aliénor d’Aquitaine, Mireille Calmel nous plonge avec maestria dans la Venise trouble du XVIIe siècle.

Un formidable roman de cape et d’épée qui entraînera le lecteur de la cité des masques aux terres des mousquetaires.

Découvrez un extrait ici : Les Lionnes de Venise

Pour l’acheter : 

Librairies et Internet

L’auteur :

Après le succès de sa série sur Aliénor d’Aquitaine, Mireille Calmel nous plonge avec maestria dans la Venise trouble du XVIIe siècle.

Vous voulez en savoir plus sur le travail de l’auteur, c’est sur son site que Mireille Calmel nous dévoile tout ses secrets enfin presque : 

Interview de Mireille

18519802_654292324779644_4381347217501047344_n.jpg

Mon avis :

J’ai eu un véritable coup de cœur pour « Les lionnes de Venise » avant même que le résumé ne soit dévoilé. La couverture finement choisie m’a conquise et quand j’ai lu le résumé, mon choix était fait. Je tiens à remercier Mireille qui propose à ses lecteurs et lectrices la possibilité d’acheter son dernier livre dédicacé via un échange Facebook très sympathique.

Avec son dernier roman, Mireille Calmel m’a fait voyager jusqu’à Venise. Dès les premières pages, je me suis sentie happée par  les péripéties de Lucia, jeune femme au caractère affirmée qui va se lancer dans une course poursuite haletante pour retrouver son père enlevé dans des circonstances très mystérieuses qui ont comme seul lien une mystérieuse gravure. Maniant l’épée aussi bien qu’un homme, Lucia va devoir faire preuve de courage mais aussi de prudence face aux différentes personnes qu’elle va croiser sur sa route.

Nul n’est ce qu’il prétend être et caché derrière un masque, il est facile de tromper son monde. Il en va de même pour Lucia qui va devoir changer d’identité et jouer un rôle qui n’est pas le sien pour retrouver son père. Son chemin croisera celui d’Isabella Rosselli, maîtresse de l’ambassadeur de France et espionne mais également celui de Georgio Cornaro, un homme qui détient tout pouvoir et qui est prêt à tout pour découvrir le secret que cache la mystérieuse gravure.

L’amour est également présent et Lucia va découvrir que ce sentiment peut s’avérer plus compliqué qu’il n’y paraît et qu’il faut rester sur ces gardes en permanence.

Un roman de cape et d’épées où les femmes passent à l’action !

Dans une course-poursuite haletante, suivez les aventures de Lucia et plongez dans l’histoire de Venise !

L’intrigue est finement menée, on ne s’ennuie pas une seconde, entre les aventures de Lucia et les descriptions de Venise subtilement mises en avant. Les chapitres relativement courts m’ont un peu surprise au début, je n’ai pas l’habitude de chapitres de quelques pages et pourtant on les dévorent à toute vitesse.

Que dire de la plume de Mireille ? A part qu’elle est toujours aussi addictive au fil des années, il y a des auteurs qui arrivent à transporter leurs lecteurs dans leur livre et Mireille fait partie de ceux-là. Ayant des origines italiennes, je me suis sentie transportée à Venise, avec ses monuments, ses odeurs, ses personnages et bien sûr l’italien, la langue de l’amour par excellence.

J’avoue que j’ai hésité à commencer ce premier tome car me connaissant, j’aurais du mal à attendre la suite… Et je dois l’avouer, je trépigne d’impatience face au suspens que nous a laissé l’auteur.

Quand j’ai vu « La suite… c’est pour bientôt », je me suis rendu compte que je venais de terminer le début de l’histoire de Lucia.

Si vous appréciez les romans de cape et d’épées, mêlés de romance, les intrigues et complots mais également les héroïnes qui brisent les diktats que la société veut leur imposer, vous pouvez choisir ce livre les yeux fermés.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s