Chère Mrs Bird de A.J. Pearce

9782714478047ORI.jpg

Résumé :

Dans la droite lignée du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, un premier roman plein de charme et d’humour british, véritable ode à l’amitié, à la générosité et au courage des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Londres, 1941.
À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert.

La mission d’Emmy : répondre aux courriers des lectrices adressés à Mrs Bird, la rédactrice en chef du journal. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse de laisser ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical, errer dans les limbes en raison du diktat imposé par une vieille conservatrice bon teint. Et Emmy a un plan pour outrepasser l’autorité de Mrs Bird…

Alors que la ville sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

L’auteur :

Née dans le sud de l’Angleterre, titulaire d’un diplôme en histoire américaine, AJ Pearce travaille dans le marketing. Elle cultive une passion pour la presse magazine depuis l’enfance et collectionne les revues publiées pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est d’ailleurs en découvrant un exemplaire de Woman’s Own daté de 1939 que lui est venue l’idée de son premier roman, Chère Mrs Bird.

Mon avis :

Merci à NetGalley et les éditions Belfond pour m’avoir permis de lire ce livre avant sa sortie. J’aime énormément les livres (fiction) sur la Seconde Guerre mondiale et « Chère Mrs Bird » me faisait de l’œil notamment par son résumé.

Londres, décembre 1940.

Emmeline Lake alias Emmy rêve de devenir correspondante de guerre mais sans expériences et étant une femme cela relève de l’exploit.

Après un entretien, elle pense devenir assistante pour le journal Evening Chronicle et se voit déjà au plus près de l’actualité de la guerre.

Ce qu’elle ne savait pas, c’était que le poste consistait à mettre de côté le courrier des lectrice de la revue féminine « Woman’s friend » correspondant à une certaine éthique, les autres étant directement mises à la poubelle. Malgré sa déception, Emmy s’arme de courage et met de côté les lettres jugées inacceptables car les sujets la touche beaucoup malgré la censure de sa supérieure Mrs Bird.

Dans le dos de celle-ci, Emmy va répondre à ces femmes en se faisant passer pour Mrs Bird au risque de se faire renvoyer.

A.J. Pearce met en avant le quotidien des femmes et leurs préoccupations au début de la Seconde Guerre mondiale. 

Tel un journal intime, l’histoire d’Emmy entrecoupée de lettres montre l’envie d’une jeune femme à devenir reporter de guerre tout en voulant se rendre utile comme tant d’autres femmes à cette époque. Une histoire ponctuée d’humour ce qui dédramatise le sujet principal : la Seconde Guerre mondiale et le rôle des femmes à cette époque.

Dommage que ce roman ne raconte que le début de la Seconde Guerre mondiale. Les majuscules omniprésentes tout au long de l’histoire en ont quelque peu perturbé ma lecture. A l’inverse, la manière dont l’auteur dépeint le quotidien et les soucis des femmes est vraiment intéressant.

Un roman qui se lit tout seul (s’il n’y avait pas la Seconde Guerre mondiale on pourrait le qualifier de feel-good) mettant en évidence le quotidien et le courage des femmes à se débrouiller seules sous les bombes allemandes durant les prémices de la Seconde Guerre mondiale ! 

A travers l’histoire d’Emmy, le lecteur découvre la guerre du point de vue des femmes et qui, malgré un attachement certain au style de l’auteur laisse un goût d’inachevé !

 

Publicités

Au sorbier des oiseleurs de Jo Ann Von Haff (Les contes d’Aucelaire 1)

28618860_1805423216426640_7519398061323210443_o

Résumé :

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs…

Venez déguster un thé et des pâtisseries au Sorbier des Oiseleurs, l’endroit le plus prisé, et sûrement le plus magique, de tout Aucelaire…

Vous y ferez la connaissance de Ginie, une jeune femme brimée par les convictions religieuses d’une mère abusive et qui n’a connu l’amour qu’à travers les romans qu’elle lit en cachette au cœur de la forêt.

Vous y rencontrerez Tito, un bel Andalou mystérieux, de passage, même s’il semble être un habitué de la cité.

Vous assisterez à leur rencontre et à la naissance de leur amour… un amour rendu impossible par bien plus que la distance qui les sépare.

Mais surtout, en ouvrant ce livre, vous plongerez dans le premier conte d’Aucelaire de Jo Ann von Haff, un conte qui vous emportera dans un monde unique, entre imaginaire et fantastique, saupoudré de mystère et de romance.

Où le précommander : Boutique officielle, Amazon…

L’auteur :

Jo Ann von Haff est née en Angola (Lobito), Afrique Australe. D’origines germano-portugaises, elle fait ses premiers pas à Cuba (La Havane), grandit trilingue entre l’Angola (Luanda) et le Portugal (Lisbonne), et passe son Bac littéraire en Afrique du Sud (Johannesburg).
Elle entame des études de psychologie clinique à Montpellier, puise son inspiration dans les traumatismes psychiques autant que physiques, avant de suivre une formation au métier de correcteur à Paris et créer Jotä Desk, sa petite entreprise d’aide aux écrivains, aux éditeurs et aux blogueurs.
En 2012, elle fonde, avec trois autres écrivains, [Espaces Comprises], un portail pour des auteurs par des auteurs.
Elle vit en ce moment entre Luanda et un petit village dans les Pyrénées catalanes.

Rejoignez-là ici :

Site officiel

Page Facebook

Instagram

Mon avis :

Quand j’ai vu cette couverture, j’ai sollicité le livre sur NetGalley  sans avoir lu le résumé. J’avoue que ce fut une agréable surprise dans le sens où c’est un livre qu’on ne peut comparer à aucun autre de par la manière de nous présenter cet univers imaginaire avec un personnage qui semble ordinaire. 

Partie fêter ses 25 ans, Virginia alias Ginie, rentre chez elle au petit matin. Accueillie par sa mère, Regina qui si elle le pouvait ne la laisserait jamais sortir, Ginie a passé une excellente soirée où pour la première fois de sa vie, elle a pu fêter son anniversaire même si elle n’a pas pu goûter à son gâteau d’anniversaire réalisé dans le meilleur salon de thé d’Aucelaire, le « Sorbier des Oiseleurs ».

Ginie est l’assistante d’Anne Devers, à l’agence de communication réputée Prinz & Devers, elle doit gérer les humeurs de sa supérieure et ses demandes toujours aussi exigeantes.

Sa vie sentimentale étant un désastre, elle se plonge dans les romances et rêve du prince charmant.

Sa rencontre avec Tito si étrange soit-elle va changer sa vie.

Depuis que celui-ci est arrivé au Couvent des Oiseleurs, des phénomènes étranges se produisent telle l’apparition d’Athènes, une chouette effraie qui suit Ginie telle son ombre.

Que cache le Couvent des Oiseleurs ?

Quels secrets dissimulent-ils ?

Quels sont leurs liens avec Ginie ?

Pourquoi la relation de Tito et de Ginie leur est-telle interdite ?

Tito sait qu’il ne doit pas tomber amoureux de Ginie mais il est déjà trop tard… sa vie est liée à la sienne quels que soit le danger qu’ils peuvent encourir. Lire la suite

Femmes de l’ombre d’Helen Bryan

51jOyy5-AYL.jpg

Résumé :

Andalousie, juin 1553 – Le couvent de Las Golondrinas est menacé par l’Inquisition. L’abbesse et les sœurs n’ont aucun doute sur le sort qui leur est réservé et mettent tout en œuvre pour sauver cinq de leurs orphelines ainsi qu’un médaillon, bien le plus précieux de leur ordre.

Amérique du Sud, printemps 1983 – Après le passage d’un ouragan dévastateur, une petite fille est miraculeusement retrouvée vivante dans une barque avec, pour seul signe distinctif, un médaillon autour du cou. Peu de temps après, l’enfant est adopté par un couple d’Américains qui la prénomme Menina.

Dix-sept ans plus tard, Menina est devenue une jeune étudiante belle et intelligente. Amoureuse et même fiancée, l’avenir lui sourit jusqu’à ce qu’un événement dramatique fasse voler ses rêves en éclat. Elle s’enfuit alors en Espagne pour oublier son chagrin, et entreprend de découvrir l’histoire de son médaillon. Ses recherches la mènent vers un peintre du XVIe siècle qui signait ses toiles d’une hirondelle, la même qui orne le médaillon.

Réfugiée dans un couvent, elle découvre le récit des aventures de cinq orphelines cachées puis envoyées au « Nouveau Monde ». Quel est le lien entre ces jeunes femmes, le médaillon et Menina ? Est-ce le hasard qui l’a menée à ce couvent ou son destin ?

Roman sentimental et thriller historique, Femmes de l’ombre est un véritable voyage émotionnel à travers les siècles et les continents.

Où l’acheter : Amazon.

L’auteur :

Helen Bryan est née en Virginie et vit depuis longtemps à Londres.

Avocate de formation, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture. Auteur d’une biographie sur Martha Washington, elle est également l’auteur de « Les Mariées du Blitz » publié en France en 2016.

Rejoignez-là ici :

GoodReads

Mon avis :

J’ai encore dans ma PAL, « Les mariées du Blitz », le premier roman de cette auteure mais quand j’ai lu sur NetGalley, le résumé de « Femmes de l’ombre », je l’ai tout de suite sollicité.

Passionnée par tout ce qui touche les périodes troubles de l’histoire et l’Inquisition vu du côté espagnol m’intéressait particulièrement n’ayant lu que de rares bribes sur ce sujet. 

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman en auto-édition sur Amazon malgré un début un peu long à se mettre en place. Cette histoire assez incroyable est d’autant plus passionnante qu’elle renferme toutes sortes de descriptions et de détails qui nous immerge sur les lieux mêmes où se déroulent ce livre. Du courage est ce qui peut le mieux résumer ce roman, le courage de femmes qui ont su dépasser les préjugés et les difficultés pour arriver à leurs buts.

Couvent de Las Golondrinas, Andalousie, juin 1553.

Protégé de l’Inquisition par la reine Isabelle, le couvent accueille au sein de leur orphelinat, les fruits des amours illégitimes de la Cour.

C’est là que plusieurs des filles recueillies par les sœurs vont s’enfuir afin d’échapper à l’Inquisition. Profitant de leurs départ vers une destination très éloignée, la Supérieure va leur remettre un médaillon ainsi que la Chronique, deux choses inestimables qui ne doivent surtout pas tomber entre les mains des sbires de l’Inquisition.

Côte Pacifique, Amérique du Sud, printemps 1983.

La Mano del Diablo, l’ouragan le plus meurtrier depuis un siècle s’abat sur la Côte Pacifique emportant tout sur son passage… Sauf une petite fille miraculée portant seulement un étrange médaillon.

Andes, 1984.

Isabelita, la petite fille au médaillon est adoptée par un couple d’Américains et va vers sa nouvelle famille aux Etats-Unis.

Devenue adulte, elle n’a de cesse d’être la fille parfaite et fait le bonheur de ses parents adoptifs en acceptant la demande en mariage d’un fils issu d’une famille très aisée et respectée. Quand à Isabelita, elle pense plus à son mémoire sur Tristan Mendoza, un peintre du XVIème siècle qu’à son mariage, au grand désespoir de sa mère.

Fait mystérieux, une hirondelle identique à celle de son médaillon est sur les œuvres de ce peintre. Exposées au Musée du Prado, Isabelita va s’y rendre afin d’essayer de percer le secret de ses origines.

Son chemin va être semé d’embûches et elle va finir par se retrouver à l’endroit même où tout a commencé.

A la recherche de son passé, Isabelita va se retrouver mêlée à un secret qui peut changer l’humanité, la mettant en grand danger.

Qui est ce couple qui s’intéresse autant à elle et à son médaillon ?

Que recherche-t-ils ?

Quels mystères dissimulent le couvent de Las Golondrinas ? Lire la suite

Le Triomphe des Ténèbres d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne (Le cycle du Soleil noir 1)

le-triomphe-des-tc3a9nc3a8bres.jpg

Résumé :

1938. Dans une Europe au bord de l’abîme, une organisation nazie, l’Ahnenerbe, pille des lieux sacrés à travers le monde. Ils cherchent à amasser des trésors aux pouvoirs obscurs destinés à établir le règne millénaire du Troisième Reich. Son maître, Himmler, envoie des SS fouiller un sanctuaire tibétain dans une vallée oubliée de l’Himalaya. Il se rend lui-même en Espagne, dans un monastère, pour chercher un tableau énigmatique. De quelle puissance ancienne les nazis croient-ils détenir la clé  ?

À Londres, Churchill découvre que la guerre contre l’Allemagne sera aussi la guerre spirituelle de la lumière contre l’occulte.

Ce livre est le premier tome d’une saga où l’histoire occulte fait se rencontrer les acteurs majeurs de la Seconde Guerre mondiale et des personnages aux destins d’exception : Tristan, le trafiquant d’art au passé trouble, Erika, une archéologue allemande, Laure, l’héritière des Cathares…

Où l’acheter : Site officiel

Les auteurs :

Éric Giacometti a été journaliste au Parisien. Il est aussi le scénariste de la bande dessinée Largo Winch.

Jacques Ravenne est écrivain. Maître franc-maçon, il est spécialiste des manuscrits anciens.

La série du Commissaire Marcas qu’ils ont créé ensemble s’est vendue à plus de 2000 000 d’exemplaires à travers le monde.

Retrouvez-les ici :

Site officiel

Page Facebook

Mon avis :

J’ai été très surprise que ma demande pour lire le premier tome de la nouvelle série de mes auteurs préférés ait été accepté par NetGalley. J’attendais avec impatience de découvrir le sujet de cette nouvelle série et comme d’habitude je n’ai pas été déçue. Moi qui adore l’histoire et les événements liés au Cathares, je ne pouvais rêver mieux.

« Au origines du roman » permet aux lecteurs de comprendre comment est venu l’idée à Eric et Jacques d’écrire une trilogie se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale et liée aux Cathares. Préambule au roman expliquant l’écriture de celui-ci et le début du « Cycle du Soleil Noir » plongeant le lecteur dans les plus sombres secrets et découvertes de la Seconde Guerre mondiale.

Berlin, 9 novembre 1938.

Otto Neumann, ex-professeur reconvertit en libraire est un Mischling qui compte s’enfuir à Paris puis Londres rejoindre sa femme, Anna.

Malheureusement, ce qu’il avait prévu tomba à l’eau quand des SS firent irruption, lui révélant leur véritable mission à l’Institut Ahnenerbe.

Otto sait qu’il va mourir avec pour seul regret voir l’un de ses trésors, ce livre maudit entre de mauvaises mains.

Tibet, Vallée de Yarlung, Janvier 1939.

Manfred Dalberg et Weistort, le directeur de l’Ahnenerbe se rendent dans une caverne où ils feront une incroyable découverte protégée jusque-là par les moines Tibétains.

Tels sont les événements en préambule à notre histoire qui se déroule en 1941, les Allemands ont envahit la France et font des recherches archéologiques pour trouver des artefacts qui grâce à leurs pouvoirs pourraient leur faire gagner la guerre.

L’action est au rendez-vous, les événements s’enchaînent sur fonds d’explications historiques, quant aux personnages on prend plaisir à les connaitre au fil des chapitres.

Tristan est un français qui a rejoint les Brigades internationales va devoir collaborer avec les Nazis s’il veut rester en vie. Un personnage qui trouble et intrigue la lectrice que je suis.

Erika von Essling, on l’aura compris à sa particule, est une aristocrate allemande et une archéologue émérite qui sait se faire sa place là où ses collègues voient les femmes allemandes mariées et occupées à faire des enfants pour le Reich. Une offre qu’elle ne se voit pas refuser et la voici entraînée à la recherche des reliques qui pourraient changer le cours de la guerre pour les Allemands.

Laure d’Estillac est la digne héritière des Cathares et voit l’arrivée des Allemands dans son fief comme une invasion, sa rencontre avec Tristan va changer le cours de sa vie.

On bascule dans un univers où se mélange ésotérisme, occultisme le tout dans une région ou le catharisme est omniprésent. Pour moi qui suis passionnée par l’histoire des Cathares, celle de nos régions et qui adore ce qui touche à l’ésotérisme, ce premier tome est plus que prometteur pour la suite.

Quand vous lisez ce livre, vous savez qui en sont les auteurs, leurs univers sont uniques et inimitables. Autant vous dire que j’ai passé un excellent moment à dévorer ce premier tome et déçue d’être laissée en plein suspens.

Un roman très bien documenté avec une annexe importante sur les faits réels et les sujets évoqués est tout aussi intéressante à lire que l’histoire en elle-même.

Dans la lignée de la série « Antoine Marcas », quand l’ésotérisme et l’occultisme se mélangent à l’histoire avec un grand H.

A travers les événements de la Seconde Guerre mondiale, on croise les personnages qui l’ont marqué de leurs desseins aussi sombres soient-ils !

Disparitions à Versailles de Virginie Platel (Agents Virtu’elles 1)

agents-virtu-elles,-tome-1---disparitions-a-versailles-1041645.jpg

Résumé :

Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que l’un des plus célèbres tableaux d’Élisabeth Vigée Le Brun, portraitiste de Marie Antoinette, a disparu.

Et personne ne semble se rappeler de son existence !

Aidée par un ami scientifique, Elfi va remonter le temps jusqu’au XVIIIe siècle pour tenter de percer des mystères dont dépendent à la fois son destin et sa survie. Elle pourra toutefois compter sur la mystérieuse Inès pour la seconder dans cette mission. Prises au jeu des énigmes et du turbulent Paris de l’époque, fréquentant même Élisabeth Vigée Le Brun et Marie Antoinette en personnes, le duo devra déjouer les pièges de la cour. Ensemble, elles tenteront d’éviter les multiples dangers qui jalonneront leur chemin.

Mais pourront-elles sortir indemnes de cette obscure machination ? Et surtout, une fois les pièces du puzzle assemblées, Elfi et Inès pourront-elles accepter une vérité qui défie l’imagination ?

Plongez dans une histoire fascinante à travers le temps et l’espace et suivez Elfi et Inès dans une aventure trépidante au cœur de Versailles.

Où l’acheter : Collection-Infinity…

L’auteur :

Virginie Platel est scénariste professionnelle et auteure.

Après des études de journalisme et une expérience professionnelle d’une dizaine d’années dans l’audiovisuel, notamment à Londres, elle s’est spécialisée en tant que scénariste.

Elle a participé, entre autres, à l’écriture de séries à succès pour la télévision telles qu’« Un gars, une fille », « Scènes de ménages »… Elle est également membre sociétaire de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques).

Passionnée par la musique et l’écriture depuis toute petite, elle est l’auteure de la pièce de théâtre historique D’éon, de nouvelles parues dans le recueil « La Musique » à travers les époques, de la comédie romantique à suspense « Symphonique Show », du « Fil de la vie » son premier roman, une uchronie.

Retrouvez-là ici :

Site officiel

Page Facebook

Twitter

Page Facebook d’Agentsvirtuelles

Mon avis :

Merci à MxM Bookmark et NetGalley pour m’avoir permis de découvrir une série aussi intriguante. Conquise par la sublime couverture qui m’a donnée envie d’aller plus loin, quand j’ai vu qu’il s’agissait d’un roman se déroulant en partie au XVIIIème siècle, ma passion pour les historiques a pris le dessus malgré le fait que je n’ai pas encore lu de romance entre femmes, comme quoi il faut une première fois à tout.

Après dix ans à travailler au Louvre, Elfi Milo suit Phil, son compagnon dans le Sud afin de donner une nouvelle chance à leur couple. Un an après, leur couple est au point mort et Elfi se rend compte de tout le temps qu’elle a perdu, Phil ne pensant qu’à sa carrière

Un cauchemar étrange où l’un de ses peintres préférés n’a plus aucune existence et l’apparition de somnifères qu’elle n’a à sa souvenance jamais pris l’interpelle.

Quand son ancien collègue, Mike, un scientifique l’appelle pour lui proposer du travail en tant que spécialiste des Arts à la mystérieuse Falcon Compagny de Monaco, Elfi voit enfin l’occasion de reprendre sa vie en main.

Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle va être le sujet ou plutôt le cobaye d’une opération d’un laboratoire de recherches « L’Athanor ».

Une jeune femme, Inès Di Angelo attend également, Elfi a une impression de déjà-vu et elle ne sera pas au bout de ses surprises.

Choisies pour tester une machine à voyager dans le temps, telle est la mission d’Elfi et d’Inès.

Voyager au XVIIIème siècle attire Elfi qui voit là l’occasion de savoir pourquoi toute trace d’Elisabeth Vigée Lebrun et de ses œuvres ont disparu.

Sur fond d’énigmes  résoudre, Elfi et Inès vont se retrouver projetées au 31 mai 1783 à Paris.

Elfi et Inès arriveront-elles à résoudre leurs énigmes avant qu’ils ne soient trop tard ?

Elfi saura-t-elle donner toute la légitimité aux œuvres d’Elisabeth Vigée Lebrun ?

Sauront-elles faire face à la machination dont elles ont été les victimes ? Lire la suite

Rush d’Emma Scott (City Lights 3)

41gJ3Owoo5L._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

Résumé :

Être aveugle n’est pas d’être misérable ; ne pas pouvoir être en mesure de supporter la cécité, c’est cela qui est misérable. John Milton Charlotte Conroy, violoniste de Juilliard, était sur le point de connaître la grandeur lorsque la tragédie abattit ses ailes sombres, écrasant ses espoirs et brisant son cœur. La musique qui chantait dans son âme s’est tue, et elle est sur le point de poser définitivement son violon. Pour payer les factures, elle accepte un emploi d’assistante personnelle pour un jeune homme amer et en colère qui a été handicapé par un horrible accident…

Noah Lake était un athlète de sport extrême, journaliste et photographe. Il a parcouru le monde à la recherche de sa prochaine montée d’adrénaline, jusqu’à ce qu’un plongeon le laisse dans le coma. Il se réveille pour constater que sa carrière est terminée, ses rêves brisés, son monde d’une noirceur sans fin qui ne s’éclaircira jamais.

Charlotte commence à voir que derrière l’extérieur colérique et cassant de Noah se cache un jeune homme qui souffre. Elle est déterminée à lui montrer que sa vie n’est pas finie, qu’il a beaucoup de raisons de vivre, n’imaginant pas qu’elle deviendrait la seule lumière dans ses ténèbres, ou qu’il l’aiderait à trouver la musique dans les siennes.

La vie qu’il a connue est terminée. La vie qu’elle veut est juste hors de portée.

Ensemble, ils doivent affronter leurs peurs et redécouvrir ce que signifie vivre réellement.

Pour l’acheter : Juno PublishingAmazon.

L’auteur :

Emma Scott est un écrivain, une adepte des marathons et une addict de cafés qui vit et écrit à San Francisco Bay Area. 

Retrouvez-là ici :

Blog officiel

Page Facebook

Twitter

Mon avis :

Merci à Juno Publishing et NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome (troisième tome pour la VO) à deux voix, composé de trois actes d’Emma Scott, une nouvelle auteure à suivre !

A se procurer d’urgence !!

Acte 1 : Adagio.

Noah.

A travers le cauchemar de Noah, le lecteur découvre les circonstances de sa cécité.

Charlotte.

Charlotte se prépare pour une importante audition… qu’elle réussie. L’avenir semble tout tracé… Jusqu’à cet appel qui va tout bouleverser, la ramenant dans le Montana.

1 an plus tard.

A Manhattan, Charlotte cumule deux jobs pour payer son loyer. Serveuse le jour, barmaid, deux fois par semaine. C’est lors d’une livraison imprévue de plats à emporter à un certain Noah Lake que sa vie devenue monotone va prendre un autre tournant.

Devenir l’assistante de Noah Lake, ne plus avoir de loyer à payer et avoir un très bon salaire pendant un an ? Lire la suite

Amours complexes d’Ashley Jade (Complicated Hearts Duets 1)

9782376762386

Résumé :

Breslin.
Je suis tombée amoureuse d’Asher Holden au moment où je l’ai vu… et j’ai su que plus rien ne serait jamais pareil.
Puis il m’a blessée, brisée, ruinée.
J’ai passé trois ans à recoller les morceaux – à réparer ce qu’il avait cassé.
Jamais je n’aurais pensé que je le reverrai après ce fameux jour.
J’y comptais bien.
Mais ce que je ne savais pas, c’est que la vie me réservait bien des surprises… et que les choses allaient devenir bien plus complexes.

Asher.
Je sais enfin qui je suis. Je le revendique, je l’assume… Je n’ai plus peur.
Je vis ma vie sans regret maintenant, parce que j’ai bien appris ma leçon – de la pire des façons.
Je croyais avoir tout compris.
Mais quand mon passé se heurte à mon présent… et que les choses deviennent complexes…
Apparemment, je ne me connais pas si bien que cela, après tout.

Landon.
Ma vie était toute tracée. Je savais très précisément dans quelle direction j’allais – je n’avais pas de temps pour des obstacles ou des barrages.
Puis, je l’ai rencontré, elle.
Et lui.
Maintenant, mon coeur est partagé.
Elle contrôle le rythme. Il contrôle la mélodie.
Complexe est un mot bien trop faible, et il n’y a qu’une seule fin possible…

Pour l’acheter : AmazonJuno Publishing

L’auteur :

Ashley Jade aime la romance contemporaine, érotique, new adult, la dark romance, la virgule d’Oxford, le em dash, le beurre de cacahuètes sur ses cookies, elle aime aussi le café et tout ce qui fait réfléchir…sauf les maths.

Elle a toujours lu des livres en grandissant et une nuit, après avoir eu un drôle de rêve, elle décide de tout tenter et publier sa première série.

Elle était loin de se douter qu’elle allait tomber éperdument amoureuse de l’écriture.

Quand elle n’est pas en train de rembourser la dette de son crédit étudiant, de travailler ou d’écrire un roman, vous pouvez généralement la trouver en train d’écouter de la musique, discuter en ligne avec ses lecteurs et à réfléchir au sens de la vie.

Vous pouvez la suivre sur Amazon ou sa page Facebook. Elle est récemment devenue cool et a rejoint Twitter, donc vous pouvez également la trouver là ! Ashley Jade adore parler avec ses lecteurs, ce sont eux qui dirigent son monde.

Retrouvez-là ici :

Page Facebook

Twitter

Mon avis :

Merci à Juno Publishing et à NetGalley pour ce premier tome qui m’a fait sortir du genre de livres que j’ai l’habitude de lire.

Honnêtement, je suis contente de l’avoir lu et impatiente de découvrir la suite de l’histoire de Breslin, Asher et Landon.

Un roman à trois voix, pleins de rêves malgré les trahisons et les secrets du passé de chacun de nos personnages. J’avoue que ce qui m’a le plus intéressé c’est le fait que le sujet de la recherche de son identité sexuelle soit aussi bien présent. D’habitude, je me serais intéressée à Breslin et son histoire, hors ce ne fut pas le cas. Asher et Landon sont pour moi, les personnages principaux de ce roman et c’est ce qui à mon sens donne tout l’intérêt de cette histoire. C’est mon premier MM et j’avoue que ça a été une belle surprise.

Breslin.

Trois ans plus tôt…

Avant d’être en couple avec Asher Olden, le quaterback et le mec le plus populaire du lycée, Breslin est une lycéenne normale, pas populaire qui essaie juste de s’en sortir. Vivant dans une caravane avec son père qui est le plus souvent ivre depuis que sa mère les a abandonné peu après sa naissance, elle est victime de harcèlement par Kyle Sinclair qui fait de sa vie un enfer jusqu’à l’arrivée d’Asher… et le conte de fée va virer au cauchemar.

Il suffit de deux secondes pour que votre vie bascule, pour que vous entrevoyez une lueur d’espoir et celle-ci fut pour Breslin, Asher. Ce sportif parfait dont toutes les filles rêvent d’être sa petite-amie et d’être élus roi et reine au bal de promo…

Un gars qui n’aurait jamais poser les yeux sur moi et pourtant…

Au pire moment de sa vie, Breslin va voir le vrai visage d’Asher et tous ses espoirs s’envolent avec la pire trahison qui soit… Et où sa première fois va virer au cauchemar.

Breslin ne sait pas l’horrible chantage que subit Asher, ni le sacrifice qu’il accepte pour qu’elle soit libre de mener une vie sans scandales et rumeurs, sans tâches.

Trois ans plus tard…

Breslin mène une vie tranquille et sort avec Landon, celui-ci aimerait connaître les secrets du passé de Breslin.

Ce passé qui l’empêche d’avoir droit au bonheur, un bonheur qu’elle pourrait avoir avec Landon.

Landon est diabétique et essaie lui aussi de joindre les deux bouts pour réaliser ses rêves tout comme Breslin.

Et quand celle-ci part trois semaines mettant un terme à leur relation sans promesse, il comprend qu’il va devoir se battre pour avoir une place à part entière dans le cœur de Breslin.

Breslin, en Europe, Asher se retrouve à l’université de Woodside pour sauver la vie de son frère Preston. Celui-ci doit de l’argent à des gens peu recommandables et Asher est de retour sur le terrain en tant que quaterback de l’une des plus mauvaises équipes de football américain.

Ce qu’il ne sait pas, c’est que Landon, son tuteur devrait être son pire ennemi.

Que se passera-t-il quand Asher et/ou Landon se rendront compte qu’ils sont amoureux de la même personne ?

Comment réagira Landon en sachant que celui qui nuit à la possibilité d’une relation avec Breslin est son ami ?

Que fera Breslin en retrouvant Asher ? Qui d’Asher ou Landon choisira-t-elle ?

Quelle décision prendront Asher et Landon ?

Une histoire émouvante sur les sacrifices que l’on peut faire pour le bonheur de la personne que l’on aime… Lire la suite