La captive du galion de Sabrina Jeffries (La trilogie des Lords 1)

 

9782280385329.jpg

Résumé :

Le courage de Sara est mis à rude épreuve depuis qu’elle a quitté l’Angleterre. Non seulement son bateau a été attaqué par des pirates, mais le terrible capitaine Horn, de sinistre réputation, a fait débarquer toutes les femmes sur une île déserte, avec le projet extravagant de fonder une colonie. Pire, Horn leur ordonne à présent de choisir un époux parmi les pirates ! Sara, la seule à oser parfois lui tenir tête, est incapable de le faire changer d’avis. Elle s’entend alors avec un matelot allié pour organiser un mariage blanc, qu’ils annuleront à Londres dès qu’ils auront réussi à fuir. Mais le capitaine n’apprécie pas du tout la nouvelle de ses fiançailles…

Découvrez un extrait ici : La captive du galion

Pour l’acheter : Harlequin, Amazon…

L’auteur :

A dix-huit ans, Sabrina avait mangé des têtes de poulet et des méduses, été pourchassée par un éléphanteau, vu des tas de cobras et de pythons, reçu tous les vaccins contre la rage et visité la jungle et des plantations d’hévéas. Auteure à succès, elle a vendu des millions de livres à travers le monde. Son talent lui a valu d’être surnommée, la « reine de la romance Régence ».

Site officiel

Page Facebook

Twitter

Instagram

Mon avis :

Je ne m’attendais absolument pas à être captivé par un Harlequin enfin disons pas à ce point. C’est donc encore un coup de cœur pour ce roman que j’étais impatiente de retrouver chaque soir afin de me plonger dans les péripéties de Sara et de découvrir la suite de son périple vers une destination inconnue en compagnie de pirates bien particuliers.

Etant une passionnée des Highlanders, j’ai trouvé enfin un historique avec des pirates assez bien ficelé même si j’avoue la fin m’a un peu déçue par rapport à tout ce qui se passe avant. Une fin un peu hâtive et prévisible (ça pas de surprise) mais trop vite conclue par rapport à tous les événements qui se déroulent avant ne laissant aucun temps mort aux lecteurs.

Autant vous dire que j’attends le tome 2 qui sort en mars avec impatience et surtout envie de savoir si l’alchimie que j’ai eu avec premier tome va continuer avec le tome suivant.

Londres, janvier 1818.

Sara Wilis est une jeune féministe avant-gardiste qui souhaite améliorer le sort des femmes et des enfants. L’amour, elle n’y croit plus depuis qu’elle a failli se faire avoir par un homme plus attiré par sa dot que par ses sentiments.

Orpheline, c’est Jordan Wilis, son demi-frère qui la surprotège en veillant sur elle.

Membre active du Comité des Dames, elle rend visite aux détenues de la prison de Newgate qui vont être envoyées peupler les colonies en Nouvelles-Galles du Sud.

Ulcérée, Sara veut les accompagner pour s’assurer qu’elles seront bien traitées sur un bateau majoritairement masculin et dont la durée du voyage s’avère longue et éprouvante.

Non sans mal, Sara embarque sur le bateau en tant institutrice donnant aux détenues une certaine instruction.

Ce qu’elle va comprendre, c’est que son demi-frère ne l’a pas laissé prendre part seule à sa mission.

Gideon Horn, plus connu sous le nom de Prince des Pirates est le capitaine du Satyre. A la recherche de femmes prêtes à épouser les membres de son équipage, il décide de prendre en chasse le navire où sont enfermées les prisonnières.

Son but : leur proposer un avenir plus avantageux pour elles que le sort que leur ont réservé le gouvernement britannique.

Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était la présence de Lady Sara Wilis et ses idées féministes. Cette jeune femme au caractère bien trempé ne le laisse pas indifférent et essaie de  contrecarrer son plan de fonder une colonie sans grand succès. Lire la suite

Publicités

Le Livre du poète de Kathleen McGowan (The Magdalene Line Serie 3)

MARIE-MADELEINE_3_LIVRE-DU-POETE_mac-gowan.jpg

Résumé :

Le mystère est sur le point d’être révélé…

Dans les ruelles sombres de Florence, une ombre suit la jeune journaliste Maureen Pascal… Serait-ce dû à ses recherches sur Laurent de Médicis ? Un mystérieux groupe semble bien décidé à briser l’élan de celle qu’ils considèrent comme une hérétique… Tout comme, en son temps, Laurent le Magnifique s’est trouvé en butte à l’hostilité de Savonarole.

Entre passé et présent, les secrets de Marie Madeleine se transmettent malgré les obstacles. Certains n’ont de cesse de détruire l’évangile secret et de briser l’œuvre de ceux qui le protègent. Mais les plus grands artistes de la Renaissance sont à son service, magnifiant le message d’amour qu’il contient.

Plus que jamais, les intrigues se multiplient pour protéger le Livre de l’Amour.

Les signes sont là, il suffit de savoir les lire…

Découvrez un extrait ici : Le livre du poète

Pour l’acheter :  Librairies et Internet

L’auteur : 

Journaliste passionnée d’histoire, Kathleen McGowan est l’auteur d’articles et d’ouvrages parus dans le monde entier. Elle a effectué plus de vingt années de recherches et sillonne le monde sur les traces de la légende de Marie Madeleine. Les conclusions de son enquête ouvrent des perspectives nouvelles et passionnantes sur ce qui pourrait être l’un des secrets les mieux gardés de l’histoire. Elle ressemble étrangement à son héroïne. Elle possède notamment une bague semblable à celle qui déclenche les visions de Maureen.

Mariée à Peter McGowan, un musicien irlandais, et mère de trois garçons, elle vit à Los Angeles.

Les deux premiers volumes de cette saga ont connu un vif succès : plus de 350 000 exemplaires vendus en France, traduction dans 40 langues.

Site officiel

La légende du Divin Féminin

Compte Facebook

Twitter

Mon avis :

Bien qu’ayant préféré « Le Livre de l’Amour », ce troisième tome est très bien documenté sur l’histoire de l’art et des personnes qui ont permis à celui-ci de s’étendre bien au-delà de l’Italie. Au fil de ses livres, Kathleen McGowan nous fait découvrir l’histoire d’une autre façon que celle apprise à l’école, elle nous donne envie d’aller plus loin, de faire nos propres recherches… Mention spéciale pour la fin du livre qui nous dévoile le personnage du prochain tome qui ne devrait plus tarder et qui sera traduit en français.

J’ai l’impression que cela fait une éternité que ce livre est sortit et pourtant c’est toujours avec plaisir que je lis et relis ces trois tomes.

Rome, an 61 de notre ère.

Les chrétiens sont de plus en plus menacés, Antonin le Pieux, empereur de Rome les classe en deux catégories : les fanatiques prêts à mourir et les croyants compatissants qui utilisent leur foie pour aider les miséreux.

Félicita, mère de sept enfants fait partie des fanatiques, menés au tribunal car jugée coupable des victimes de la Peste dû à sa croyance fanatique ainsi qu’à mourir elle et ses enfants pour rejoindre son défunt mari.

Malgré les supplications de Petronella, l’épouse du Sénateur, à lui faire entendre raison pour épargner la vie de ses plus jeunes enfants, Félicita et tous ses enfants furent tués.

Une nouvelle ère commençait mais pas sous le meilleur hospice pour les chrétiens.

New York, de nos jours.

De passage à New York pour la sortie de son nouveau livre, Maureen fait halte au Metropolitan Museum of Art où une oeuvre de Marie-Madeleine retint son attention.

Congrégation de la Sainte-Apparition. Le Vatican, de nos jours.

Felicity, petite-nièce du père Girolamo DiPazzi a elle aussi des visions qui lui marque son corps de stigmates. Son but : éliminer Maureen qu’elle considère comme une usurpatrice.

Château des Pommes-Bleues, Arques.

Tammy, en pleine folie créatrice découvre un indice sur son oeuvre préférée « Le printemps » de Botticelli.

La prophétie du Prince Poète va mettre en péril la relation de Bérenger et de Maureen.

Tandis que l’on découvre l’histoire des peintres les plus illustres de la Renaissance italienne, celle de Lorenzo, il Magnifico nous est révélée.

Alors que l’on apprend plus sur la prophétie du Prince Poète, Maureen et Bérenger vont recevoir une nouvelle des plus inattendue bouleversant tout sur son passage.

Un nouvel ennemi se profile et avance avec pour seul but tuer l’Elue.   Lire la suite

Le Livre de l’Amour de Kathleen McGowan (The Magdalene Line serie 2)

marie-madeleine---tome-2,-le-livre-de-l-amour-480985.jpg

Résumé :

Un mystère millénaire, une histoire d’amour héroïque, un message divin caché en pleine lumière…

Une quête périlleuse sur les traces de l’Évangile perdu de Jésus-Christ.

Alors que la talentueuse journaliste Maureen Pascal assure la promotion de son best-seller sur Marie Madeleine dans un hôtel chic de Manhattan, elle reçoit un mystérieux paquet. À l’intérieur, une lettre… écrite de la main d’une jeune comtesse ayant vécu au XIe siècle, la sulfureuse guerrière Matilda de Toscane, qui réclame que lui soit restitué le « livre le plus précieux de l’humanité ».

Quel est ce livre ? Comment la lettre de Matilda lui est-elle parvenue ? Et surtout qui suit désormais Maureen où qu’elle aille, assombrissant son enquête d’une lourde menace ?

Aidée par sa meilleure amie, l’excentrique Tammy, et secondée par son amant, le très aristocratique Bérenger de Sinclair, Maureen découvre la nature explosive de sa mission : trouver et délivrer le message écrit de la main de Jésus lui-même, caché depuis deux millénaires.

De New York à Chartres, des mystères cathares aux intrigues du Vatican, Kathleen McGowan nous entraîne dans un voyage à travers le temps pour nous révéler la plus incroyable des vérités…

Découvrez un extrait ici : Le livre de l’Amour

Pour l’acheter :  Librairies et Internet

L’auteur : 

Journaliste passionnée d’histoire, Kathleen McGowan est l’auteur d’articles et d’ouvrages parus dans le monde entier. Elle a effectué plus de vingt années de recherches sur la légende de Marie Madeleine aux quatre coins de la planète. Elle ressemble étrangement à son héroïne. Elle possède notamment une bague semblable à celle qui déclenche les visions de Maureen.

Mariée à Peter McGowan, un musicien irlandais, et mère de trois garçons, elle vit à Los Angeles.

Son premier roman, Marie-Madeleine, Le livre de l’Élue, est traduit en 40 langues et a été vendu à plus de 300 000 exemplaires.

Site officiel

La légende du Divin Féminin

Compte Facebook

Twitter

Interview de l’auteur

Mon avis :

J’ai et j’ai toujours un énorme coup de cœur pour « Le Livre de l’Amour ». L’histoire de Matilda de Toscane que je ne connaissais pas du tout m’a littéralement passionné. Ce petit bout de femme a eu un destin hors du commun et je remercie Kathleen pour m’avoir permis de découvrir son histoire à travers son livre. J’ai apprécié que cette fois-ci, l’histoire soit beaucoup plus présente que dans le précédent tome. En effet, l’histoire de Matilda prend beaucoup plus de place dans ce livre et c’est ce qui à mon sens le rend si passionnant et en même temps il poursuit et complète l’histoire de Maureen à travers sa quête de « La vérité contre le monde ». J’ai également apprécié la présence d’une carte indiquant les lieux et légendes ayant un lien avec l’histoire du Livre de l’Amour.

Après être partie sur les traces de Marie-Madeleine, Maureen se lance à la recherche de l’Évangile de Jésus-Christ. 

390 ap. J.-C. La Beauce, France.

Modesta enseigne les Evangiles du Livre de l’Amour quand leurs ennemis les encerclent. Aucune échappatoire possible, c’est de justesse que Modesta réussit à sauver la vie de sa fille Madeleine et à lui transmettre le Livre de l’Amour aux yeux de l’Eglise. Seule rescapée du massacre des disciples, Modesta retrouvera son mari, Potentian avant d’être guillotinée pour hérésie.

De nos jours, New-York.

En pleine promotion de son livre « La vérité contre le monde : l’Évangile secret de Marie-Madeleine », Maureen fait des rêves ou Jésus-Christ lui rappelle que son travail n’est pas finit et qu’elle doit retrouver le Livre de l’Amour et faire connaître son histoire à travers le monde.

Au château des Pommes-Bleues, Bérenger Sinclair reçoit un mystérieux colis contenant un document relatant l’arbre généalogique de la comtesse Matilda de Toscane.

De même, Maureen reçoit elle aussi un mystérieux colis. Après un appel à Tammy, Maureen sait que quelqu’un veut qu’elle travaille avec Bérenger, chacun ayant reçu une partie du manuscrit.

A la Cité du Vatican, le père Girolamo met en garde Peter Healy, le cousin de Maureen. Une personne se servirait d’elle pour ses propres desseins. Lire la suite

Marie-Madeleine, le livre de l’Élue de Kathleen McGowan (The Magdalene Line serie 1)

 

MarieMadeleine_MCGOWAN

Résumé :

De Jérusalem aux chapelles du pays cathare, une énigme troublante, un jeu de piste exaltant !

Maureen arpente les ruelles de la vieille ville de Jérusalem, quand un mystérieux marchand lui glisse une bague au doigt.
Aussitôt, la jeune et brillante journaliste est assaillie par des « visions » : elle perçoit des signes, entend des voix. Qui est cette femme, belle, éplorée qui vient lui rendre visite depuis un autre monde ? Que cherche-t-elle à lui dire ?

Maureen vient de plonger au cœur de l’énigmatique légende de Marie-Madeleine.

En se lançant sur les traces de la prostituée des Évangiles en pays cathare, la jeune femme découvre un château bien particulier au cœur d’un véritable jeu de piste. Les œuvres d’art, les pièces somptueuses sont autant d’indices à décrypter, les habitants singuliers autant d’énigmes à résoudre.
Pourquoi Maureen se sent-elle constamment menacée dans ces lieux étranges ?

Quel est cet incroyable trésor, si secret, si sacré, qu’il a déjà coûté la vie à des centaines de personnes… et que seule l’Élue peut découvrir ?

Pour l’acheter :

Librairies et Internet

L’auteur : 

Journaliste passionnée d’histoire, Kathleen McGowan est l’auteur d’articles et d’ouvrages parus dans le monde entier. Elle a effectué plus de vingt années de recherches sur la légende de Marie Madeleine aux quatre coins de la planète. Elle ressemble étrangement à son héroïne. Elle possède notamment une bague semblable à celle qui déclenche les visions de Maureen.

Mariée à Peter McGowan, un musicien irlandais, et mère de trois garçons, elle vit à Los Angeles.

Son premier roman, Marie-Madeleine, Le livre de l’Élue, est traduit en 40 langues et a été vendu à plus de 300 000 exemplaires.

Site officiel

La légende du Divin Féminin

Compte Facebook

Twitter

Interview de l’auteure

Mon avis :

C’est la dixième fois que je lis les trois premiers tomes de la série « The Magdalene Line » et c’est toujours une série addictive. Vous l’aurez compris, je suis avec grand intérêt les réseaux sociaux et autres sites de Kathleen. Que l’on soit croyant ou non, grâce à des années de recherches, Kathleen McGowan nous livre une version de l’histoire de Marie-Madeleine qui me correspond. Chacun est libre de penser ce qu’il veut, pour moi, cette série m’a fait découvrir des femmes au destins hors du commun et qui pourtant au fil des siècles ont toujours été décriées dans l’histoire. Fille du Sud-Ouest, je suis fière de notre patrimoine historique et passionnée par les Cathares, les Templiers, l’histoire de la Cité de Carcassonne, d’Albi…

Jérusalem, septembre 1997.

Maureen Pascal, journaliste et écrivain suit le chemin de croix de Jésus-Christ dans le dédale de la vieille ville de Jérusalem.

Un marchand d’antiquité réputé l’aide à retrouver son chemin et lui offre une bague très ancienne tout en lui tenant des propos mystérieux.

Prise de visions, Maureen voit dans une foule affolée, une femme. De par sa prestance et son noble maintien, Maureen devine qu’il s’agit d’une reine.

Ses yeux dévoilent toute sa détresse comme la supplique qu’elle transmet à Maureen, l’appel à l’aide d’une reine mais aussi d’une mère désespérée.

En visitant la basilique du Saint-Sépulcre, Maureen va se rendre compte que tout n’est pas ce qu’il paraît être.

Château des Pommes-Bleues (Languedoc), octobre 2004.

Bérenger Sinclair, actuel et riche propriétaire des Pommes-Bleues partage avec son fidèle ami Roland de bien étranges secrets à l’origine d’une très ancienne prophétie.

Le chemin de Bérenger va croiser celui de Maureen grâce à la mystérieuse bague qu’elle porte sur la couverture de son livre.

La prophétie peut commencer, l’Élue a été trouvée.

Un portrait de Marie-Madeleine dans une librairie, un étrange tableau la représentant dans son appartement, une lettre de Bérenger source de révélations…

En se lançant sur les traces de l’Évangile de Marie-Madeleine, Maureen pourrait trouver les réponses à son passé et percer le secret de ses origines.

Bien des mystères attendent Maureen sur les traces de l’Évangile de Marie Madeleine, ce fameux trésor recherché également par une confrérie secrète prête à tout pour le détenir.

Entrecoupé par des extraits de l’Évangile de Marie-Madeleine, on découvre autant son histoire que celle de Maureen dans un premier tome pleins de promesses !

De Jérusalem en plein pays cathare, découvrez vous aussi la légende de Marie-Madeleine à travers les yeux de Maureen !

Kathleen McGowan propose une histoire d’une rare intensité où les questions des lecteurs trouvent enfin leur réponse dans un livre passionnant !

Les Lionnes de Venise de Mireille Calmel (Les Lionnes de Venise 2)

51y14kWYNwL._SX316_BO1,204,203,200_.jpg

Résumé :

« Rappelez-vous, dans le premier tome des Lionnes de Venise, Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, avait assisté, impuissante, en octobre 1627, à l’incendie de la modeste imprimerie familiale. La veille, une redoutable espionne, Isabella, était venue faire reproduire une étrange gravure. Pour Lucia, commençait alors une quête effrénée pour connaître la vérité… Cette vérité, je vous la livre au début de ce second tome, avant de vous transporter trois ans plus tard au pays des mousquetaires… »

Mireille Calmel

Paris, 1631.

Trois ans déjà que Lucia a quitté Venise. Trois ans qu’elle cherche à rebâtir la vie qu’on lui a volée.
Y est-elle parvenue ?
Lucia a recréé une imprimerie. Elle compte parmi ses clients l’un des mousquetaires du roi, Aramitz. Elle peut aussi s’appuyer sur l’amitié du grand Coësre, l’énigmatique prince de la cour des Miracles.
Et pourtant…
Au détour d’une ruelle encombrée, une voix s ’élève. C’est Isabella, la courtisane vénitienne qui a précipité sa famille dans le malheur.
Isabella, à Paris… L ’étau se resserre.
Mêlée à un complot contre le cardinal de Richelieu, elle sait que la lutte sera sans pitié. Mais Lucia se révèle une incroyable combattante.
Une lionne.

Quand Lucia et Isabella affrontent les fantômes de leur passé dans les dédales d’un Paris inquiétant et mystérieux.

Découvrez un extrait ici : Les Lionnes de Venise

Pour l’acheter : 

Librairies et Internet

L’auteur :

Après le succès de sa série sur Aliénor d’Aquitaine, Mireille Calmel nous plonge avec maestria dans la Venise trouble du XVIIe siècle.

Vous voulez en savoir plus sur le travail de l’auteur, c’est sur son site que Mireille Calmel nous dévoile tout ses secrets enfin presque :

Interview de Mireille

22728714_1276735042472732_4055249646036902197_n.jpg

Mon avis :

Un immense merci à Mélanie Rousset, assistante de presse des Editions XO pour m’avoir envoyé cet inattendu et sublime Service Presse assorti d’un très beau masque qui a su si bien accompagner ma lecture. Merci aux Editions XO pour m’avoir accordé leur confiance et pour m’avoir fait passer un si beau moment avec deux coups de cœur livresques.

Trois ans après leur départ précipité de Venise, c’est à Paris que l’on retrouve Lucia, Marco et Giuseppe. Après des recherches infructueuses pour tenter de trouver le fameux grimoire, c’est loin de leur ennemi qu’ils ont décidé de laisser leur passé derrière eux et de commencer une nouvelle vie.

Une rencontre, telle un fantôme ressurgit entraînant Lucia à sa poursuite dans les ruelles parisiennes.

Dans la suite (et malheureusement) fin des aventures de Lucia, Mireille Calmel nous dévoile cette fois-ci l’histoire d’Isabella, notre espionne italienne qui n’a qu’une mission : retrouver le (s) meurtrier (s) de ses parents.

Des pans du passé de l’histoire du grimoire se dévoilent telle une invitation aux lecteurs.

Encore une fois, son chemin va croiser celui de Lucia les entraînant dans une sombre machination contre Richelieu.

Amour, complots et espionnage sont les maîtres mots de ce dernier opus qui voit arriver la fin de l’histoire de Lucia et Isabella dans une course-poursuite effrénée de la Cour de France à celle des Miracles.

Second tome mettant en avant le passé d’Isabella et sa soif de vengeance, c’est à Paris que les masques tomberont dévoilant tous leurs mystères aux Lionnes de Venise.
Lire la suite

Le Judas du Diable de Jean Siccardi

 

9782258130333.jpg

Résumé :

Hôtel du Pont. Chambre 6. Des clients solitaires de passage en Provence que l’on ne reverra jamais plus. Presque dix ans plus tard, des lettres retrouvées signées d’un énigmatique employé dénoncent les crimes perpétrés par un couple d’aubergistes crapuleux.

En 1951, tombé sous le charme de la région, un jeune couple anglais achète pour une bouchée de pain une auberge abandonnée sise sur une rive de la Siagne. Durant l’Occupation, l’ancien hôtel du Pont fut le théâtre de transactions et d’activités peu recommandables sous l’impulsion de ses propriétaires, les Boutarel.

Or, peu à peu, les murs de l’endroit délivrent leurs noirs secrets… Un artisan, Louis Reboux, découvre un paquet de lettres dénonçant des faits abominables. Ces lettres sont signées d’un énigmatique employé, dont les Boutarel, décidément sans scrupules, ne se méfiaient pas…

D’après une histoire vraie. Une déclinaison de « L’Auberge rouge sous le ciel de Provence ».

Interview de Jean Siccardi sur « Le Judas du Diable »

Où l’acheter : Librairies, Amazon, Fnac…

L’auteur :

Auteur d’ouvrages poétiques, d’albums pour la jeunesse, de pièces de théâtre et de romans, Jean Siccardi est un polymorphe de l’écriture.

Mon avis :

Remerciements à Babelio et Presses de la Cité pour m’avoir permis de lire ce livre grâce à la « Masse critique » organisée.

Mai 1951. L’histoire de Louis Reboux, matelassier/cordeur à Saint Cabraire, des souvenirs de sa jeunesse, la rencontre avec sa future femme, Albertine, avant que la Première guerre mondiale ne lui enlève son insouciance et sa joie de vivre.

Quatre ans de guerre ont laissé des séquelles autant physiques que psychologiques et le retour à un semblant de normalité est loin d’être facile.

Son métier va l’emmener à travailler pour un jeune couple d’Anglais qui a racheté l’hôtel du Pont.

Un hôtel qui n’a jamais eu bonne réputation depuis sa création en 1925 par les Boutarel.

Un couple qui se comportait comme s’ils faisaient partis de la noblesse mais qui se sont retrouvés mystérieusement riches au moment de l’apogée du nazisme.

Faisant déjà des activités illégales avant la guerre, Edgard Boutarel prend parti pour le fascisme de Mussolini et celui d’Hitler.

Après les Italiens, les Allemands s’installent à l’hôtel du Pont pour le plus grand plaisir des Boutarel. Le déclin arrive après le mariage de leur fille Rosalie avec un capitaine de la Wehrmacht. Avec le Débarquement en Provence, les Boutarel partent précipitamment de peur des représailles avec une partie de leur butin amassé durant la guerre direction l’Alsace.

Soi-disant maudit et hanté, l’hôtel fut racheté en 1951 par les Grant, un couple d’Anglais voulant mener une vie paisible. Louis Reboux et les propriétaires vont aller de découvertes en découvertes en réhabilitant l’hôtel.

Au fil des semaines, l’hôtel des Boutarel va dévoiler tous les sombres secrets et manigances de ses anciens propriétaires durant l’Occupation.

Des lettres de dénonciation de leur employé vont dévoiler toute l’horreur de la guerre.

Par l’histoire de la vie de Louis Reboux, Jean Siccardi dévoile les secrets les plus sombres de l’Occupation aux lecteurs. Lire la suite

Troubles intentions d’Elizabeth Hoyt (Les fantômes de Maiden Lane 1)

les-fantomes-de-maiden-lane,-tome-1---troubles-intentions-869362.jpg

Résumé :

Au cœur du sordide quartier de Saint-Giles, Tempérance se bat pour la survie de son orphelinat. Les caisses sont vides et ses petits protégés menacés d’expulsion. C’est alors que l’énigmatique lord Caire lui propose un échange de bons procédés. Il est sur la piste d’un tueur. Si elle accepte d’être son guide dans les bas-fonds de la ville, il l’introduira dans la haute société où gravitent de riches donateurs. La jeune femme va ainsi passer de la misère la plus noire aux riches salons londoniens, en compagnie de cet homme dévoré par d’indicibles secrets, qui, au fil des jours, éveille en elle une passion interdite…

Où l’acheter :

J’ai Lu Pour Elle,  Amazon…

L’auteur :

Elizabeth Hoyt est l’auteur de la série « Les trois princes » qui a reçu de nombreuses récompenses et a connu un énorme succès. « Troubles intentions » est le premier tome de sa nouvelle série : Les fantômes de Maiden Lane.

Retrouvez Elizabeth Hoyt sur :

Site officiel

Page Facebook

Twitter

Mon avis :

Londres, 1737.

Tempérance Dows vit dans le quartier de Saint Giles où il paraîtrait qu’un fantôme circule en ces lieux. C’est ici que Tempérance sauve un bébé d’un funeste destin.

Une scène inattendue où Lazare alias Lord Caire fera sa première apparition en tant que sauveur de ces dames surprend Tempérance et Nelly qui prennent la fuite dans le dédale des bas-quartiers de Londres.

Tempérance est une jeune veuve qui a cinq frères et sœurs dont Winter qui dirige l’orphelinat aidé Tempérance qui le seconde de son mieux.

Sans aucun soutien financier, l’orphelinat devra fermer ses portes faute de pouvoir en payer le loyer. Tempérance qui ne peut concevoir de renvoyer les enfants d’où ils viennent veut tout faire pour trouver des bienfaiteurs qui au travers d’une bonne action pourrait les sauver.

De retour chez elle, quelle n’est pas sa surprise de découvrir Lord Caire installé comme s’il était chez lui.

Celui-ci veut lui faire une proposition qui permettra à tous les deux d’avoir ce qu’ils désirent. Tempérance accepte sa proposition lui permettant d’être introduite dans la bonne société afin de trouver des donateurs.

Quand à Lord Caire, il a besoin de la connaissance du quartier de Saint Giles de Tempérance pour pouvoir mettre la main sur la personne qui a tué sa maîtresse.

Tempérance sait que Lord Caire n’a pas une très bonne réputation mais ce qu’il lui demande en contrepartie n’est finalement pas grand chose.

Lord Caire est le bad-boy de l’époque, assouvissant ses pulsions avec des femmes de petites vertus ce qui ne fait malgré tout pas peur à Tempérance.

Après de vaines recherches, Lord Caire, fidèle à sa promesse, invite Tempérance à un concert de musique. Bouleversée par la musique, Tempérance suit Lord Caire à l’abri des regards et échange avec lui un premier baiser.

Lord Caire est sous le charme de Tempérance, son courage, sa manière de le remettre à sa place n’est pas pour lui déplaire. Il a trouvé un adversaire à sa mesure et séduire Tempérance est un jeu dont il est prêt à en être le maître.

C’est sans compter sur la personnalité de Tempérance qui sous ses airs de jeune femme discrète cache un caractère bien trempé et qui compte bien remettre Lord Caire à sa place. Le jeu de la séduction ne fait que commencer et Tempérance aura bien du mal à succomber au mystérieux Lord Caire. Lire la suite