Gomawo de Laurianne Trably et Lise Bouchereau

s541009038285356_p68_i2_w2560

Résumé : 

Le guide pour voyager malin en Corée !

La vague sud-coréenne (hallyu) de produits culturels (K-pop, séries, cinéma, gastronomie, etc.) déferle depuis plusieurs années sur l’Hexagone et touche désormais un public de plus en plus large et jeune. Nombreux sont ceux qui veulent partir à la découverte de la culture coréenne sur place – encore faut-il avoir quelques repères dans ce pays lointain et encore si méconnu !

À l’origine de ce guide illustré et collaboratif, des jeunes ayant vécu à Séoul et souhaitant partager tous leurs bons plans pour un séjour réussi (de courte ou de longue durée) : restaurants, hébergements, shopping, transports, escapades, communication… Tout ce qu’il faut savoir pour voyager et résider pas cher, mais pas cheap.

Gomawo : votre compagnon au quotidien.

Gomawo : merci, tout simplement !

Aperçu

Suppléments : 

Gomawo guide

L’équipe :

Laurianne Trably : En Corée du Sud, pour un échange scolaire à 16 ans pavec un lycée de Pyeongtaek, elle est passée par de nombreuses galères : se perdre dans le métro sans parler un mot de coréen, oublier son portefeuille dans un taxi, se faire avaler sa carte bancaire dans un distributeur automatique un jour férié et bien d’autre encore, pas toujours avouables…
Depuis 2011, Laurianne est retournée plusieurs fois en Corée du Sud pour travailler ou étudier pendant de longs mois. Ce temps passé en Corée lui a permis de réaliser un travail de recherche sur les pratiques numériques des Coréens que le moteur de recherche Naver News rend si particulières.
Guide pour ses amis français, elle aime les guider dans Séoul pour leur faire découvrir les temples à l’heure de la prière, les cafés cachés dans des maisons traditionnelles ou bien discuter pendant de longues heures à la lueur vacillante des lanternes des rivières.

Rejoignez-là ici : 

Profil LinkedIn

Lise Bouchereau : Après avoir découvert la Corée en 2015 lors d’un échange à l’université Hankook des études étrangères (HUFS) dans le cadre de son cursus à Sciences Po Lyon, elle a effectué différents séjours à Séoul où elle s’est engagée auprès de plusieurs ONG découvrant le milieu associatif et militant de la capitale. Ces expériences lui ont permis de sortir des sentiers battus et des quartiers internationaux de la ville pour s’aventurer dans des boui boui de la périphérie et se perdre (souvent) dans des villes de province au charme singulier. Incollable sur les playlists des noraebang et les stations de métro de la ville, elle partage avec vous ses bons plans pour que vous puissiez à votre tour avoir votre propre expérience de la Corée.

Rejoignez-là ici :

Compte Facebook

Solenn Briodin : Accro aux dramas, c’est comme ça qu’elle a découvert la Corée du Sud. Tout lui paraissait nouveau et passionnant : la culture, la nourriture alléchante, les modes de commensalité (ne pas pouvoir se servir un verre d’alcool, vraiment ?), les relations interpersonnelles (le profond respect de la hiérarchie complètement absente de son quotidien), le folklore (dokkaebi, gumiho et guisin n’ont plus de secrets pour elle !) et évidemment l’histoire. Historienne de formation, Solenn s’est plongée avec délice dans les drama historiques puis dans les livres remontant jusqu’à la période des Trois Royaumes afin de mieux comprendre les enjeux de la Corée actuelle.
Au bout de trois ans, elle a décidé de venir y passer des vacances. À peine arrivée, elle se sentait chez elle, reconnaissant les rues, les bâtiments, l’ambiance, évoluant avec joie dans cette ville qui ne dort jamais, l’explorant de fond en combles. C’est ce voyage qui l’a incitée à s’inscrire en licence de coréen, puis à aller y vivre pendant une année, d’abord en tant qu’étudiante en échange à l’université Sungkyunkwan puis en tant que stagiaire à l’Atelier des Cahiers, teaching assistant d’une professeure de droit coréenne et manageuse d’une auberge de jeunesse dans le quartier de Hongdae. Ses séjours ont été ponctués de nombreuses escapades dans des zones peu connues de la Corée.
En rentrant en France, elle a intégré le comité éditorial de l’Atelier des Cahiers et a écrit un mémoire sur le mouvement d’indépendance coréen du 1er Mars 1919.

Rejoignez-là ici :

Twitter

Mon avis :

Je tenais à remercier L’Atelier des cahiers et Babelio pour cette masse-critique. Passionnée par l’Asie notamment la Corée du Sud, je ne pouvais pas passer à côté de l’opportunité de découvrir ce guide qui me faisait de l’œil depuis sa sortie. Même si je ne suis jamais allée en Corée du Sud, j’aime en savoir plus sur ce pays et surtout des choses qui sortent de l’ordinaire, aller au plus près de la Corée, ce guide est pile ce que je recherche quand on part découvrir un pays, quelque chose d’innovant, qui sorte de l’ordinaire… Je trouve que L’Atelier des Cahiers propose de très bons livres sur la Corée du Sud, j’admire leur travail, leur précisions dans le contenu des livres proposés…

nfd

Au premier abord, on a un guide très ludique qui donne envie de s’y plonger pour découvrir son contenu. On constate qu’il est plutôt ciblé sur les jeunes adultes et que du coup le public plus âgé ne se sentira pas forcément concerné et se tournera vers des guides plus classiques comme Le Routard. Le format est idéal pas lourd et facile à transporter, on peut l’avoir sur soi en permanence.

nfd

Personnellement, je le trouve bien présenté, il correspond à ce que je recherche dans les guides, du modernisme et de la couleur… Autant dire que j’étais ravie de la charte graphique mise place.

nfd

Le sommaire est très complet, composé de trois grandes parties :

  • A l’arrivée.
  • Séoul, tourisme et activités.
  • Escapades/Itinéraires.

nfd

Comme vous pouvez le voir, ce guide est principalement axé sur Séoul, ce qui est le point que je reproche, je m’attendais à un certain équilibre entre les villes, villages cités.

Malgré tout, les informations pratiques sont nombreuses et bienvenue quand on veut anticiper pour se loger, savoir ce que l’on doit faire quand on arrive au Pays du Matin Calme…).

nfd

nfd

nfd

Le gros point positif est l’aspect ludique du guide en lui-même, les illustrations donnent du pep’s par rapport au simple contenu écrit que l’on trouve dans la plupart des autres guides. De nombreuses personnalités (Ida Daussi, Benjamin Joinau, des blogueurs, YouTubeurs ont eu carte blanche pour proposer ce qui leur paraît indispensable à un séjour en Corée du Sud (itinéraires, lieux à visiter, informations diverses et variées) vus de personnes habitants ou ayant séjourné sur place. Des propositions de lieux qui sortent des sentiers battus, qui sortent de l’ordinaire ce que recherchent beaucoup de personnes à l’heure actuelle.

nfd

Des minis-cours sur l’alphabet coréen, sur comment s’exprimer dans certains lieux, les us et coutumes, les applications indispensables… Les QR codes sont pas mal à condition qu’ils marchent (on n’est pas à l’abri d’un bug). Mention spéciale pour les compléments (mises à jour gratuite) sur le mini-site dédié à Gomawo car inutile de dire que les personnes qui ont déjà cette première version n’achèteront sûrement pas la suivante qui contiendra juste des mises à jour.

nfd

nfd

nfd

nfdnfdnfd

nfdnfd

Pour conclure, un guide parfait pour la cible visée à l’image des personnes qui l’ont conçus : les jeunes et notamment ceux qui resteront la plupart de leur séjour à Séoul.

A ce jour, je trouve que c’est the guide à avoir, celui qui me correspondrait si je devais me rendre en Corée du Sud pour un court ou long séjour, malheureusement pour les autres publics plus âgés, un autre guide plus complet sur la Corée du Sud sera sûrement plus approprié.

Je tiens à mettre en avant le solide travail qui a été fait et qui transparaît quand on a ne serait-ce que feuilleté « Gomawo », tout a été pensé pour répondre aux multiples questions et attentes des futurs voyageurs ou passionnés de la Corée du Sud.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s